Accueil / Suivez les congrès / CONGRÈS SFMES-SFTS 2017 – Athlétisme : suivi médical de la saison olympique 2015-2016

CONGRÈS SFMES-SFTS 2017 – Athlétisme : suivi médical de la saison olympique 2015-2016

Dr Jean-Michel Serra (médecin des équipes de France d’athlétisme)

Stages hivernaux
Le choix de la direction technique nationale (DTN) a conduit à trois gros stages :
• Les évaluations médicales de Boulouris (80 athlètes) ont permis de passer des messages médicaux importants dans le cadre de la formation des jeunes.
• Pour les élites, un regroupement d’évaluations sur 19 athlètes majeurs a eu lieu à Saint-Malo.
• Un stage de début d’année d’1 mois s’est déroulé à Potchestrom (Afrique du Sud), au soleil et en altitude. Trois médecins et sept kinés s’y sont relayés.

kine

Championnats du monde indoor à Portland (États-Unis) en 2016
Le fait d’avoir un groupe restreint a permis un suivi optimisé sur un format de compétition court (neuf athlètes avec un médecin et deux kinés) :
• deux athlètes blessés pour la saison estivale,
• trois athlètes ayant pu être médaillés à Rio et sept ayant participé aux trois compétitions majeures.

Résultats
• 1 médaille d’or, 1 médaille d’argent et 2 médailles de bronze
• 3e au classement des pays.

Intersaison compliquée
Des stages divers et variés ont été mis en place, dont certains éloignés de France avec des décalages horaires conséquents.
Il y a eu plusieurs blessés lors d’un stage à Bradenton (Floride).

Championnats de France estivaux à Angers
Ces championnats ont été réussis, mais compliqués sur le plan de la gestion des blessures et des contre-performances sur maladie d’une douzaine de favoris.
Ces championnats ont aussi été l’occasion de découvrir un cas particulier: un « kwashiorkor » chez un athlète de haut niveau par erreur nutritionnelle, qui lui fera contre-performer lors de ces JO !

Saison estivale : la quête de l’or
Deux grandes compétitions à gérer en moins d’1 mois au cours de cette saison estivale : les championnats d’Europe d’Amsterdam et les Jeux olympiques de Rio !
Notons le soutien de la direction technique nationale pour l’organisation des compétitions internationales, avec en particulier l’assurance d’avoir trois médecins et sept kinés pour Amsterdam et deux médecins et six kinés pour les JO.

• Les championnats d’Europe
Ils se sont bien déroulés pour nos athlètes présents, hormis dans les relais, et cela grâce à la mise en place d’un espace médical bien équipé et une équipe fournie pour répondre aux diverses sollicitations.
Au total, 69 athlètes ont participé (34 athlètes féminines et 35 masculins). Mais neuf ont été blessés ou ont déclaré forfait, ce qui a compliqué la préparation et les soins sur place.

Résultats
10 médailles : 2 médailles d’or, 5 médailles d’argent et 3 médailles de bronze (1er Pologne avec 12 médailles)

• Les Jeux olympiques
Les JO au Brésil ont été exceptionnels pour notre délégation. Nous avions fait le choix d’un stage préparatoire d’acclimatation à Sao Paulo et une arrivée des athlètes à J-2 de leur épreuve afin de limiter la pression d’un tel événement et les à-côtés pas très sport de haut niveau au village olympique (alimentation fast-food, sodas en libre accès 24/24, bruit et tentations diverses).
Au total, 53 athlètes ont participé (24 athlètes féminines et 29 masculins).

Résultats
6 médailles : 3 médailles d’argent et 3 médailles de bronze. Meilleur résultat de l’ère moderne !

rio2016