Accueil / Dossiers / Lésions ligamentaires et tendineuses des doigts / Lésions tendineuses – Col de cygne

Dossier : Lésions ligamentaires et tendineuses des doigts

Lésions tendineuses – Col de cygne

Examen clinique

La déformation en col de cygne est caractérisée par une hyperextension de l’articulation interphalangienne proximale et une flexion de l’articulation interphalangienne distale (Fig. 12).
Cette déformation peut être congénitale et réductible chez les patients hyperlaxes. Elle peut également être la conséquence d’un mallet finger non traité par traction excessive sur la bandelette centrale à la base de la deuxième phalange (18), ou d’une lésion de la plaque palmaire non traitée (19), par hyperextension initiale de l’articulation interphalangienne proximale.

Figure 12 – Déformation en “col de cygne” : hyperextension de l’IPP, flexion de l’IPD.

Imagerie

La radiographie de face et de profil permet d’éliminer une lésion osseuse ainsi qu’une éventuelle subluxation.

Traitement

Le traitement est chirurgical. Néanmoins, en cas d’enraidissement, une kinésithérapie première est essentielle afin de récupérer les amplitudes articulaires au préalable.
En cas de mallet finger chronique, la simple réparation du mallet finger est insuffisante et une ligamentoplastie de type SORL (Spiral Retinacular Reconstruction Ligament) est nécessaire (20, 21).
En cas de désinsertion de la plaque palmaire, le traitement consiste en une réinsertion de celle-ci (22).
La déformation en col de cygne est séquellaire de lésions initiales passées inaperçues et non traitées. La prise en charge initiale de ces lésions donne de bons résultats. En secondaire, le risque de raideur est plus important. Le diagnostic et la prise en charge précoces de ces lésions améliorent le pronostic. Lorsque la déformation est installée, le traitement est chirurgical.