Dossier : Troubles du comportement alimentaire

Conclusion

Conclusion

Les troubles du comportement alimentaire sont fréquents dans tous les sports mais sans doute différents des troubles habituellement décrits en population générale.

Les comportements compensatoires et les troubles subcliniques sont spécifiques de la population sportive. Une fois repérés, ces TCA devraient faire l’objet d’une évaluation de la gravité sur les plans clinique, biologique et psychopathologique. En cas d’amaigrissement important, la diminution ou même la suspension de toute activité physique et sportive fait partie de l’injonction thérapeutique.

Ces troubles induits par la pratique sportive intensive disparaissent-ils à l’arrêt de la carrière sportive ? Sans doute dans la grande majorité des cas. Mais il est probable qu’ils soient parfois la porte d’entrée d’une véritable anorexie.

Remerciements

Jean-Michel Serra et Michel Berenguer de la Fédération française d’Athlétisme (FFA), Alain Frey et Carole Maitre de l’Institut national du Sport, de l’Expertise et de la Peformance (INSEP), Armand Mégret et Jean-Marie Lagarde de la Fédération française de Cyclisme (FFC), Claire Condemine-Piron de l’Antenne médicale de prévention du dopage (AMPD) de Montpellier.