Dossier : Le syndrome de loge chronique

Introduction

Cette entité pathologique fréquente est totalement sous-estimée et présente, d’un point de vue physiopathologique, un dénominateur commun – nonobstant sa topographie – qui est l’augmentation de la pression intratissulaire. Cette hyperpression intra-tissulaire va résulter d’une inadéquation entre la rigidité des aponévroses de recouvrement et l’augmentation du volume musculaire à l’effort réalisant ainsi un véritable garrot interne.