Dossier : LA FATIGUE CHEZ LES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU

Comment mesurer la VFC ?

La mesure de la fréquence cardiaque battement à battement, en continu, peut être effectuée au moyen de nombreux matériels d’acquisition allant du cardiofréquencemètre (la plupart mesurent une fréquence cardiaque moyenne, mais quelques-uns permettent l’acquisition des périodes cardiaques) au Holter ECG numérique.

La variabilité du rythme cardiaque peut être analysée dans le domaine temporel ou dans le domaine fréquentiel (transformée de Fourier, méthodes des ondelettes, analyse des composants fractals). Chaque méthode comporte des avantages et des inconvénients, mais la limitation potentielle provient du fait que ces méthodes sont destinées à analyser des signaux continus et périodiques alors que le rythme cardiaque constitue un signal discret et pas toujours périodique. L’analyse fréquentielle du rythme cardiaque nécessite donc une mise en forme du signal pour être valide.

Nous utilisons le recueil des périodes sur cardiofréquencemètre Suunto® ou Polar®. L’analyse spectrale du rythme cardiaque est réalisée au moyen de plusieurs programmes possibles : Nevrokard®, Kubios®, Codesna®, HRV-Scanner®.

L’analyse de la variabilité du rythme cardiaque doit être faite en état stable. Certains auteurs privilégient les enregistrements nocturnes en décubitus, nous préférons les enregistrements diurnes en privilégiant la modification de la balance neurovégétative par les changements de posture ou un exercice bref réalisant une stimulation orthosympathique modérée suivie d’une réponse parasympathique.