Accueil / Dossiers / LA FATIGUE CHEZ LES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU / Les différentes étapes de l’analyse VFC

Dossier : LA FATIGUE CHEZ LES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU

Les différentes étapes de l’analyse VFC

Étape 1 : enregistrement de la fréquence cardiaque (FC) (intervalles R-R) par une montre ou ceinture enregistreuse Suunto® (Memory Belt ou T6) ou Polar® (série 800 et +), en position de repos couchée pendant 8 minutes suivi de la position de repos debout pendant 7 minutes (Fig. 1). Veillez à correctement positionner la ceinture et humidifier les électrodes (ou gel d’électrodes).

Figure 1 – Enregistrement de la fréquence cardiaque (FC) (intervalles R-R) par une montre ou ceinture enregistreuse Suunto® (Memory belt ou T6) ou Polar® (série 800 et +), en position de repos couchée pendant 8 minutes suivi de la position de repos debout pendant 7 minutes.

Étape 2 : le fichier R-R créé est transféré dans un logiciel de mesure de l’énergie spectrale à partir des écarts (ms) entre les FC (exemples : Nevrokard® ou Kubios®, Codesna®, HRV-Scanner®). Dans un premier temps, on élimine les artéfacts, soit manuellement, soit par filtrage informatisé. Puis on applique la méthode de transformée de Fourier afin de mesurer les niveaux d’énergie dans les bandes de fréquences. On obtient ainsi les spectres d’énergie et les niveaux d’énergie dans les bandes de très basse fréquence (VLF : 0 à 0,04 Hz), de basse fréquence (LF : 0,04 à 0,15 Hz) et de haute fréquence (HF : 0,15 à 0,40 Hz) (Fig. 2).

Figure 2 – Niveaux d’énergie dans les bandes spectrales de très basse fréquence (Very Low Frequency [VLF] : 0 à 0,04 Hz), de basse fréquence
(Low Frequency [LF] : 0,04 à 0,15 Hz) et de haute fréquence (High Frequency [HF] : 0,15 à 0,40 Hz).

Étape 3 : les données d’énergie VLF, LF, HF et la FC sont copiées dans un programme Excel qui permet de calculer le rapport LF/HF, les niveaux d’énergie totale, les influences des activités HF et LF en unités normalisées (LFnu et HFnu). Ce fichier Excel propose un bilan du niveau d’énergie neurovégétative (Fig. 3), analyse le niveau et le type de fatigue éventuel, propose des conseils et permet de suivre l’évolution des paramètres HRV d’un test à l’autre.

Figure 3 – Niveaux d’énergie en position couchée et debout en basse fréquence (LF), haute fréquence (HF) et fréquence cardiaque (FC). Interprétation des résultats au test HRV ; couché : très bon niveau d’énergie globale avec très bon rapport LF/HF et niveau de FC bas (49 bpm) ; debout : bonne activation orthosympathique et niveau de FC normal (81,6 bpm) ; bon bilan général.

Étape 4 : suivi de l’évolution des paramètres HRV (Fig. 4).

Figure 4 – Suivi en position couchée et debout des niveaux de fréquence cardiaque (FC) et des énergies dans les bandes spectrales de basse fréquence (LF) et de haute fréquence (HF).