Dossier : Évaluation de l'épaule du sportif

Les constats

Constats de l’ARS

Les appareils isocinétiques se sont imposés comme une technique de référence. Cependant, l’évaluation de cette technologie n’a pas été rigoureusement réalisée. L’analyse de la littérature montre que l’utilisation des appareils d’isocinétisme comme outil de rééducation est effectuée avec des critères de jugement variables et qu’il n’a pas été réalisé d’études d’acceptabilité et/ ou d’amélioration à long terme. Le rapport d’expertise reposant sur l’avis d’experts conclut que la rééducation sur dynamomètre isocinétique ne se substitue pas aux autres techniques de rééducation, mais s’inscrit dans un programme d’amélioration des qualités motrices parmi l’ensemble des techniques de rééducation disponible.

Les études

Effectivement, peu d’études ont été réalisées sur les protocoles de rééducation isocinétique et, en pratique, l’utilisation des dynamomètres isocinétiques en rééducation s’inscrit dans un programme utilisant plusieurs techniques de rééducation mises à notre disposition. À l’inverse, de nombreuses publications concernant la réalisation d’évaluation musculaire sont publiées chaque année. Le genou étant l’articulation la plus explorée devant l’épaule et le rachis.

Financement

Sur le plan financier, seule l’évaluation du genou après ligamentoplastie est prise en charge par nos tutelles.

Il reste donc un long chemin à parcourir.