Accueil / Actualités / Cas clinique : la médecine du sport de haut niveau n’exonère pas de réflexes “internistes”

Cas clinique : la médecine du sport de haut niveau n’exonère pas de réflexes “internistes”

Dr Olivier Fichez (Médecin du sport, centre de rhumatologie Le Saint-Louis, Saint-Raphaël)

M. Thibaut S., âgé de 18 ans, est stagiaire professionnel d’un des meilleurs clubs de D1 de football.
Depuis le début de la saison, il se plaint de lombalgies mécaniques traitées initialement de manière ésotérique par les nombreux “ostéonouilles” qui gravitent autour des clubs professionnels.
Surprise ! Rien ne l’améliore, la situation se dégradant même avec l’apparition d’une composante nocturne calmée néanmoins par les AINS.
La situation devient difficile vis-à-vis du staff technique et du futur de sa carrière. Il nous est donc adressé en consultation : l’interrogatoire confirme cette nette évolution clinique entre une douleur initialement tolérable et cette composante actuellement nocturne invalidante

Lire la suite de l’article