Accueil / Actualités / Le cardiofréquencemètre : un outil pour gérer son effort

Le cardiofréquencemètre : un outil pour gérer son effort

Pr François Carré, Cardiologue et Médecin du Sport à Rennes. Entretien réalisé le 20/03/2017
Capture d’écran 2017-04-03 à 15.39.57

Utilisé par bon nombre de sportifs, amateurs ou de haut niveau, le cardiofréquencemètre est un outil simple d’emploi permettant de connaître sa fréquence cardiaque et donc de gérer son effort.

Qu’est-ce que c’est ?
Le cardiofréquencemètre est constitué d’un émetteur (en général, une ceinture pectorale) et d’un récepteur (une montre le plus souvent), sur lequel figure la fréquence cardiaque mesurée. La plupart des cardiofréquencemètres sont associés à un logiciel ou une application mobile, afin de suivre au mieux sa progression. Des appareils récents avec mesure directe de la fréquence cardiaque au poignet ont été proposés. Leur validation est en cours, donc une certaine prudence vis-à-vis de leur fiabilité doit être observée.

Pour quelle utilisation ?
Le cardiofréquencemètre est surtout utile pour les sports d’endurance : course à pied, vélo…
Cet outil est intéressant pour les personnes en bonne santé souhaitant améliorer leur endurance, mais aussi pour les personnes atteintes d’une pathologie cardiaque, car le cardiofréquencemètre les aide à ne pas dépasser la fréquence cardiaque maximale définie par leur médecin.

Comment l’utiliser ?
Pour utiliser de façon optimale un cardiofréquencemètre, des notions sont à connaître : la fréquence cardiaque maximale (FCmax) et les zones cibles.
La FCmax est une valeur de la fréquence cardiaque à ne pas dépasser au cours d’un exercice. Cette valeur peut être estimée avec la formule suivante : FCmax = 220 – âge (+/- 10 battements par minute). Cette estimation ne doit être utilisée que comme un repère. Une détermination précise de la FCmax individuelle peut être réalisée avec des tests de terrain ou de laboratoire. Les malades ou les personnes présentant des symptômes anormaux ne doivent réaliser ces tests de terrain qu’après accord de leur médecin traitant.
À partir de la FCmax, des « zones cibles » peuvent être définies, correspondant à différents types d’effort :
• 50-60 % de la FCmax : échauffement ou récupération ;
• 60-70 % de la FCmax : exercice d’endurance à intensité légère ;
• 70-80 % de la FCmax : exercice d’endurance à intensité modérée ;
• 80-90 % de la FCmax : exercice d’endurance à forte intensité ;
• 90-100 % de la FCmax : exercice à très forte intensité.
Le cardiofréquencemètre permet de respecter ces zones et donc de gérer son effort. Pour fixer des objectifs adaptés à votre condition physique, demandez conseil à votre médecin traitant.