Coxopathie du sportif : le versant acétabulaire

Le

Excès de développement global des deux parois du cotyle. L’angle VCE est très excessif et le bord médial de la tête fémorale affleure la ligne ilio-ischiatique. Il s’agit de la classique coxa profunda, à présent classée dans les conflits fémoro-acétabulaires par effet pince.