Accueil / Actualités / Thyroïde et sport : du normal au pathologique

Thyroïde et sport : du normal au pathologique

Dr Paule Nathan (Médecin du sport, nutritionniste, endocrinologue, Paris)

Les efforts physiques intenses affectent le niveau circulatoire des hormones thyroïdiennes. Ce sont des mécanismes adaptatifs ou préservateurs qu’il ne faut pas compenser. En revanche, les dysthyroïdies doivent être traitées car elles affectent directement les grands systèmes sollicités par le sport comme les systèmes musculosquelettique, cardiaque, digestif et nerveux. La fréquence des maladies thyroïdiennes augmentant, les soignants qui gravitent autour du sportif seront de plus en plus sollicités en cas de pathologies thyroïdiennes, qu’elles soient avérées ou infracliniques.

Lire la suite de l’article