Accueil / Traumatologie / Genou / Un geste simple : L’examen du ligament collatéral

Un geste simple : L’examen du ligament collatéral

Dr Jacques Parier (Clinique des Maussins, Paris)

Anatomie

Le ligament latéral externe ou collatéral est formé d’un cordon arrondi, long de 5 à 6 cm oblique en bas et en arrière, à la partie postéro-latérale du genou (Fig. 1).

Son insertion supérieure se situe sur le tubercule du condyle externe. Son insertion inférieure se trouve sur la facette pré-styloïdienne du péroné. Sa face profonde adhère à la capsule et recouvre au niveau du ménisque externe l’artère articulaire inféroexterne. Sa face superficielle est séparée du tendon du biceps par une bourse séreuse.

La partie haute est proche de l’aileron rotulien externe. La partie basse est donc entourée du biceps plus superficiel et un peu plus postérieur, du ligament antérieur de l’articulation tibiopéronière supérieure. Il est proche également du tendon du poplité qui est plus postérieur.

 

Pour visualiser

Pour contrôler le ligament latéral externe, on recherche s’il existe une laxité en varus, à la fois avec un genou verrouillé et un genou déverrouillé vers 30°. L’examen est comparatif. De manière physiologique il existe une petite laxité sur genou déverrouillé. La palpation directe du ligament latéral externe est habituellement relativement facile, sauf pour des patients qui sont très “enveloppés”. Il suffit de mettre la jambe en position de tailleur, palper la tête du péroné et en remontant, on retrouve la corde tendue dans cette position du ligament latéral externe (Fig. 2).

L’examen est toujours comparatif, il est habituellement extrêmement fiable.

D’autres examens peuvent permettre de visualiser ce ligament collatéral. L’échographie est sans doute le meilleur examen car, parfois, la résonance magnétique peut être prise en défaut.