Accueil / Actualités / Entretien avec Sébastien Chabal : « Le corps est notre outil de vie »

Entretien avec Sébastien Chabal : « Le corps est notre outil de vie »

©Protec-sport

Depuis qu’il a quitté les terrains de rugby, le célèbre rugbyman Sébastien Chabal a pour ambition de rendre le sport accessible à tous. C’est pourquoi il a lancé le programme national de fitness en France. Ce programme, repris du modèle américain, est basé sur un principe simple : 7 mouvements en 7 minutes. Pour cela, des plateformes équipées de 100 m2 seront mises à la disposition de tous en 2015 dans plusieurs grandes villes de France.

Quel a été votre rôle dans le lancement du projet en France ?

J’ai découvert la plateforme lors d’un voyage à San Francisco et j’ai été séduit par cet équipement sportif. Mis en place par la National Fitness Campaign, ces fitness court ont pour but d’encourager la pratique sportive grâce à un circuit d’entraînement de 7 mouvements en 7 minutes. Ce modèle a connu un très large succès aux États-Unis dans les années 1980 avec l’installation de 10 000 plateformes dans plus de 4 000 villes. Des dizaines de millions d’américains ont utilisé ces équipements.
Aujourd’hui, nous démarrons en France et notre ambition est la même. Je suis le porteur de ce projet, qui doit ensuite s’élargir à toute l’Europe.

Quel est l’intérêt de la formule « 7 mouvements en 7 minutes » ?

Le programme « 7 mouvements en 7 minutes » est simple à comprendre, facile d’accès et peut être réalisé n’importe où. Il sollicite tout le corps et permet de monter en intensité lorsqu’on avance dans le circuit d’entraînement. Il est basé sur des exercices utilisant simplement le poids du corps et s’adresse aux personnes de tout niveau sportif et de tout âge. Le but est de faire prendre conscience au plus grand nombre que le corps est notre outil de vie et qu’il faut en prendre soin. Ce programme est la base du bien-être, et contribue à permettre à tous de pratiquer un autre sport avec un corps entretenu.
Le programme « 7 mouvements en 7 minutes » doit devenir une routine quotidienne, à l’instar de la campagne manger 5 fruits et légumes par jour. Si nous y arrivons, notre programme national de fitness sera une réussite.

©Protec-sport – Plateforme équipée du programme national de fitness (Parc des expositions, porte de Versailles, 2014).

En plus de s’investir dans ce programme, vous vous êtes également engagé aux côtés de l’ONG Play International. D’où vous vient cette volonté de rendre le sport accessible à tous ?

Le sport a été pour moi une source d’épanouissement, de construction personnelle, d’ouverture et d’échange avec les autres. C’est une très belle école de la vie. C’est pour cela, qu’avec Chabalsport*, je me suis engagé aux côtés de Play international pour le programme Playdagogie, un programme d’éducation par le sport.

Quelle est votre pratique sportive depuis que vous avez arrêté le rugby ?

7 mouvements en 7 minutes !

 

*Société qu’il a cofondée en 2012 avec Patrick Fontaine, spécialisée dans les terrains multisports.

Entretien du 10 décembre 2014