Accueil / Actualités / Sport et cancer : l’expérience de la CAMI

Sport et cancer : l’expérience de la CAMI

De plus en plus d’études scientifiques mettent en évidence les bénéfices de l’activité physique et sportive régulière sur la santé, que ce soit pour la population générale ou bien pour les patients atteints de maladie chronique. La fédération nationale CAMI Sport & Cancer l’a bien compris et propose depuis 15 ans des cours adaptés aux patients atteints de cancer. Rencontre avec le co-fondateur de la CAMI, Jean-Marc Descotes, ancien sportif de haut niveau en karaté et responsable de l’enseignement Sport et Cancer à l’Université Paris 13.

Pouvez-vous nous présenter la CAMI en quelques mots ?
La CAMI est une structure que nous avons créée il y a 15 ans avec le Dr Thierry Bouillet, oncologue. Elle est aujourd’hui présente dans une soixantaine de centres en France, regroupés dans 21 départements. Nous proposons des programmes d’activités physiques et sportives spécifiques aux patients atteints de cancer dans un but thérapeutique, quel que soit leur type de cancer. Chaque année, nous accueillons dans nos cours en moyenne 2 000 patients. Au sein des hôpitaux, nous avons créé des pôles Sport et Cancer dans les services d’oncologie médicale, d’hématologie et de pédiatrie. Nous intervenons au chevet des patients. En ville, nous proposons des cours collectifs.

 La CAMI propose des cours de Médiété®, une méthode que vous avez mise au point. De quoi s’agit-il ?
Le Médiété® consiste à effectuer un travail musculaire très précis en enchaînant des séries de mouvements. Nous nous servons de ces mouvements pour amener les patients à prendre conscience de leur corps et à mieux comprendre la réalisation du mouvement qu’ils font. Avec ce type de travail, si une personne a une douleur à un endroit, nous allons être capables de trouver des aménagements pour lui faire exécuter le mouvement en utilisant d’autres chaînes musculaires.
Prenons l’exemple d’un homme ayant des problèmes d’incontinence suite à une opération du cancer de la prostate : nous allons lui faire travailler des mouvements précis de sorte qu’il puisse de nouveau maîtriser sa miction.
Au début de chaque séance, un certain nombre d’exercices sont répétés de manière à évaluer les capacités physiques des patients et leur progression. Nous élaborons ensuite les mouvements et les consignes en fonction des spécificités de chacun pour parvenir à un enchaînement de plusieurs mouvements, de manière à travailler la rythmique, l’intensité et aussi la qualité du mouvement exécuté. Le Médiété® est beaucoup plus intensif qu’on ne l’imagine, car l’effort demandé puise dans le détail musculaire, et cela met en jeu un nombre de muscles absolument incroyable.

Dr Thierry Bouillet* : « des bienfaits largement démontrés ! »

« L’activité physique et sportive est le seul traitement validé à ce jour contre la fatigue pour les patients atteints de cancer. Elle améliore clairement leur qualité de vie et réduit le taux de rechute de la maladie. Le risque de développer une comorbidité (infarctus, diabète, hypertension…) est également diminué.
Ces bénéfices sont prouvés pour les principaux cancers : sein, côlon, prostate… Ils ont été démontrés pour une pratique suffisamment intense et régulière (trois fois par semaine). Les mécanismes sont complexes mais désormais bien connus.
Pour un bénéfice optimal, il est nécessaire que les éducateurs soient spécifiquement formés, afin de garantir la sécurité des patients. »

*Président de la fédération nationale CAMI sport et cancer et oncologue au CHU Avicenne (Bobigny)

Quelles sont les autres activités proposées par la CAMI ?
Grâce au Médiété®, nous pouvons proposer aux patients différents types d’activités sportives : karaté, yoga, danse, course à pied, natation, etc. En effet, tous les mouvements de ces pratiques et exercices préparatoires sont pensés selon cette méthode de travail.
À noter que nous incitons les patients à avoir une activité physique, comme la marche, en dehors de nos cours. Nous souhaitons en effet qu’ils prennent conscience que le corps nécessite une attention, et que le sport est bénéfique dans leur quotidien, même en dehors de la maladie. Une grande majorité des patients qui viennent à la CAMI ne pratiquaient pas de sport depuis les dix dernières années et avaient des comportements très sédentaires.

Qu’est-ce que l’activité physique apporte aux patients ?
En plus des bénéfices sur la santé, l’activité physique ouvre le champ des possibles. En fait, les patients – et même les non-malades – pensent qu’ils sont limités dans leur corps. La CAMI les aide à se rendre compte qu’ils sont capables de faire beaucoup de choses. Cela leur redonne confiance et espoir, et place les patients dans une dynamique positive.
Ils récupèrent au fur et à mesure des séances leurs capacités physiques : tonicité, souffle, force… Et les patients souffrant en raison d’effets secondaires des traitements n’ont plus mal !

Nous sommes en bonne voie pour que l’activité physique fasse partie intégrante de la prise en charge des patients atteints de cancer.

 

Entretiens du 12 et 19 mai 2015.